Archive for À l’écoute des citoyens

Un autre groupe de citoyens qui se réunissent pour se protéger contre l’Équipe Cantin.

Cette fois ici, c’est les citoyens du secteur Paul Albert. Ces gens subissent présentement des énormes travaux d’infrastructure qui vont coûter jusqu’à 90 000$ à certains citoyens.

Imaginez que vous demeurez depuis une trentaine d’années dans votre maison et un jour la ville vous impose un projet qui vous coûtera 90 000$. En plus, quelques temps après le début du projet les coûts grimpe de 32% sans savoir les coûts finale.

À la séance du conseil du 30 septembre, un représentant des citoyens s’est présent à la séance du conseil avec une lettre adressée à l’administration Cantin.

Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Sur les lieux de l’accident mortel, la Ville fait son ménage

Hier, la ville de Blainville a fait le ménage de son 3 mètres de terrain sur la rue de Lindoso.

Nous avons été sur les lieux ce matin pour constater la différence lorsque terrain rencontre les règlements de la ville.

Nous avons aussi parlé avec un des résidents de la rue, qui nous disait que depuis 2 ans au moins 6 résidents de la rue de Lindoso se sont plaints à la ville concernant le terrain en question. Il a lui-même fait une plainte il y a 3 semaines. Le citoyen se disait très frustré par le manque d’action par la ville.

Est-ce qu’un bon entretien par la Ville et une administration avec une oreille à l’écoute des citoyens aura aidé à éviter l’accident?
Cliquez sur les photos et tirez vos propres conclusions.

Accident Avant Apres

Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Suite à l’accident mortel, pas de changement dans les procédures à la Ville. Ils préfèrent la méthode: « on l’a toujours fait comme ça »

Suite à un accident mortel qui est survenu samedi soir dans lequel un mauvais entretien d’un terrain vacant de la ville a été possiblement mis en cause, c’était « Business as Usual » hier soir au conseil. Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Un enfant de 12 ans perd la vie dans les rues du secteur Fontainebleau

Samedi, le 6 septembre, une terrible tragédie est survenue dans les rues de Blainville.

Un enfant de 12 ans qui se promenait en minimoto sur la rue Lindoso, secteur Fontainebleau, a heurté une voiture, laissant le petit cycliste dans un état critique qui a éventuellement pris sa vie.

La tragédie n’a pas affecté qu’une seule famille, mais deux.
Derrière le volant de la voiture qui est entrée en collision avec la minimoto était un garçon de 17 ans qui se promenait dans la voiture de son père avec sa petite soeur.

Deux familles ont subi un événement qui les marquera pour le restant de leurs jours.

Il ne semblait pas y avoir d’excès de vitesse ni d’alcool au volant.
Mais à ce jour, on se demande s’il y a eu un manque de gros bon sens.
Semble-t-il qu’un terrain vacant qui se trouve sur le coin de la rue obstruait la visibilité à cause des hautes broussailles.

Encore plus attristant, c’est que, selon le Journal de Montréal, les résidents du secteur se sont plaints à la Ville de Blainville depuis plusieurs années pour que le terrain soit nettoyé.

Voir l’article de Charles Poulin dans Le Journal de Montréal du 8 septembre 2008 (regardez la hauteur des herbes dans la photo).

————————–

Lundi le 8 septembre, 19h15:
Quelques 48 heures après la tragedie, sur les lieux on trouve des bouquets de fleurs sur le bord de la rue, les dessins tracés dans la rue par les policiers enqueteurs et oui, les broussailles qui sont toujours là….

IMG_0045.JPG

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Commentaires

Le terrain vacant sur la rue de Lindoso (site de la tragédie de samedi soir)

Sur le site Web de la Ville, il y a un règlement concernant les terrains vacants :

——————
Terrains vacants (entretien)

Les propriétaires ou locataires d’un terrain vacant ou partiellement construit sont tenus d’assurer la propreté des lieux.

Les espaces doivent être libres de broussailles, branches, déchets, détritus, papiers, bouteilles vides et substances nauséabondes.

En cas d’infraction, la Ville peut procéder au nettoyage du terrain aux frais du propriétaire, dès l’expiration d’un délai de sept (7) jours suivant l’envoi de l’avis d’infraction.

——————

Selon l’article dans le Journal de Montréal, les citoyens se plaignaient depuis longtemps.
Il reste à voir pourquoi le terrain n’a pas été défriché dans les 7 jours suivant l’envoi de l’avis d’infraction tel qu’indiqué sur le site de la ville.

Il n’y a aucun communiqué sur ce sujet sur le site Web de la Ville, mais on espère entendre parler de ce sujet à la séance du conseil ce soir.

Commentaires

La piscine intérieure de Sainte-Anne-des-Plaines: les histoires se ressemblent

Dans un article intitulé « La transparence, l’information et… la piscine ! » dans le Cyber éditorial SADP, on voit un déroulement pour un projet de piscine intérieure qui ressemble étrangement à celui de Blainville.

On parle d’un sondage avec 85% des gens qui étaient en accord pour la construction d’une piscine intérieure, quand la majorité des gens sont en réalité soit indifférents ou en désaccord.

Aussi, selon l’article « Les gens savent combien leur coûtera la construction de la piscine intérieure, mais ne savent pas combien coûteront l’entretien et la maintenance. «  À Blainville l’administration n’a jamais publiquement dévoilé les coûts d’entretien de la piscine.

On se rappelle que l’Administration Collin a été publiquement critiquée pour l’utilisation des services de Tapage Communication à quelques reprises.

Reste à voir si le même entrepreneur se verra accordé un autre contrat de piscine intérieure sur un plateau d’argent.

Commentaires

Jeux du Canada 2013: Les riverains du boulevard Michel Bohec ne sont pas d’accord et le font savoir !

Blainville.org a reçu la lettre suivante d’un citoyen de Blainville :

————————————————————–
Jeux 2013 et Écologie : On voit plus clair…

Je viens de lire les journaux locaux et suis tombé des nues en voyant notre cher Maire présenter le projet de cité des athlètes des Jeux du Canada !

Fortement concernés par les importants changements qui ont débutés avec la sortie 28, les riverains s’organisent déjà pour avoir des garanties sur leur future tranquillité et l’impact des nouvelles infrastructures routières.

Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Le Collège de Blainville se retire de l’offre d’achat pour le terrain sur Rochefort

Selon des informations que nous avons reçues lors de la séance du 16 avril, le maire a annoncé que les promoteurs du Collège de Blainville se retirent de l’offre d’achat pour le terrain sur la rue Rochefort, dans le secteur Fontainebleau.

Semble-t-il que les promoteurs cherchent à s’installer dans une autre municipalité.

En espérant qu’à l’avenir la Ville prendra l’habitude d’entreprendre des études d’impact de circulation, de sécurité et d’environnement avant d’accepter des projets qui se reflètent directement sur la qualité de vie de ses citoyens. À souhaiter également que M. Cantin prendra l’habitude de consulter les citoyens avant de prendre des décisions de telle sorte.

Félicitations au maire François Cantin qui, en bout de ligne, a respecté
les voeux des citoyens. Les citoyens doivent aussi un gros merci à la conseillère Michele Murray qui a réussi à mettre ce dossier à la lumière du jour et à impliquer les citoyens, et ce malgré le fait
qu’elle a été complètement écartée du dossier par l’administration Cantin.

Le destin final du terrain sur la rue Rochefort reste encore à être déterminé, mais les grandes félicitations doivent s’adresser aux citoyens qui ont su s’impliquer et faire entendre leur voix.

Bravo aux citoyens des secteurs de La Renaissance, Fontainebleau et Paul-Albert!

Commentaires

Blainville: Proprios pris en otage

Dans un article par Jean Maurice Duddin dans le Journal de Montréal, on parle de nos citoyens de la rue Charles-Gill.

Quand on parle de M. Cantin, c’est toujours la même description:  » Ils décrient la façon de faire du maire, pestent contre son manque de transparence, son inflexibilité. »

Pour lire l’article sur le site de canoe-infos cliquez ici.

Commentaires

Collège de Blainville: M. le maire a de la difficulté avec ses études

Darts 1


Selon un article par Audrey Jacques dans le Journal Le Courrier, les citoyens du secteur Paul Albert ne sont pas très accueillants à l’idée de construire une école secondaire
dans un des derniers parcs encore à l’état naturel.

Encore une fois l’administration Cantin semble être complètement insoucieuse aux désirs des citoyens.

L’article cite un des résidants qui dit :
«Il y a quelques mois, nous avions discuté avec M. Portelance au sujet de la possibilité de mettre en place un comité de citoyens qui aurait comme mandat de redéfinir la vocation de ce parc. L’idée avait été bien accueillie, mais nous n’avons jamais eu de nouvelles et aujourd’hui, on nous apprend que c’est dans ce parc que le Collège pourrait être aménagé»

Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site du Journal Le Courrier.

Commentaires

Relocalisation du Collège de Blainville

Pour une fois, M.Cantin a décidé d’écouter les citoyens d’un secteur et a même consulté les citoyens dans un autre secteur.

Selon un article par Audrey Jacques dans le journal Le Courrier,, le 27 novembre le maire a consulter avec les citoyens du secteur Paul Albert afin de rélocaliser l’école au Parc Bigras. Le Parc Bigras se trouve sur la rue Paul Albert au sud du chemin de la Cote St-Louis.

Cliquez ici pour voir le parc Bigras sur Google maps

Cliquez ici pour voir l’article dans le journal Le Courrier

Est ce que ceci veut dire qu’en fin de semaine on lira un journal local qui nr parlera pas des citoyens en colère?

Je pense que non, il reste encore les résidants de la rue Charles-Gill.

Commentaires

Expropriation rue Charles-Gill: François Cantin demeure consistant dans son manque d’écoute

En lisant le Nord Info du 24 novembre, on voit que Monsieur le maire est consistant dans son manque d’écoute et son manque de consultation.

À la dernière séance du conseil, les citoyens des secteurs de la Renaissance et du Fontainebleau se sont fait remplacer à l’hôtel de ville par les citoyens de la rue Charles-Gill.

Imaginez-vous que ces gens vivant présentement sur une rue paisible qui se retrouvent devant l’éventualité d’un futur boulevard de 4 voies devant leurs portes.

Comme c’est indiqué dans l’article « Ce que les citoyens reprochent à l’administration municipale, c’est d’avoir pris la décision sans avoir consulté les principaux intéressés. »

Les gens ne semblent pas réaliser que ce n’est pas les vies ni les maisons des citoyens qui vont empêcher M. le maire de réaliser ses promesses électorales.

Cliquez ici pour voir l’article.

Commentaires

Une école primaire pour 300 élèves devient une école secondaire pour 900. Le conseil ignore la réaction et les inquiétudes des citoyens.

Mardi le 2 octobre, malgré les inquiétudes d’une salle de conseil remplie par des résidents du quartier concerné, le conseil de la Ville de Blainville à voté en faveur de la vente d’un terrain destiné à la construction d’une école pour 300 élèves de primaire à des intérêts privés pour la construction d’une école secondaire pour accueillir quelques 900 élèves.

Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires