Archive for Enquête Commissaire au lobbyisme

«Si la Ville avait collaboré dès le début, l’enquête se serait terminée longtemps avant la période électorale»

Dans un article par Claudine Mainville dans le Journal le Courrier le citoyen qui a porté plainte au ministre des Affaires municipales contre l’administration Cantin explique pourquoi l’enquête s’est terminée juste avant la période électorale. Il a également démenti les allégations du maire sur ses intérêts politiques.

«Si la Ville avait coopéré dès le début, l’enquête se serait terminée longtemps avant la période électorale. Mais je crois qu’ils ont fait tout leur possible pour que l’enquête se termine après les élections. D’ailleurs, j’ai déposé ces plaintes en février 2007, le sous-ministre a été obligé d’autoriser le déplacement d’une équipe de vérificateurs à l’Hôtel de Ville. Normalement, une enquête prend environ 60 jours. Comme l’administration Cantin a fait dans le cas de l’enquête du Commissaire au lobbyisme qu’il tente de bloquer devant les tribunaux, des délais s’ajoutent…», a affirmé John W. Babiak.

Le citoyen affirme n’avoir d’autres intérêts que le respect et la justice, «un citoyen ne devrait pas être obligé de se lancer dans l’arène politique pour s’assurer de l’intégrité, de la transparence et de l’éthique à son Hôtel de ville. Ce sont des éléments fondamentaux de base que nous avons le droit d’exiger des élus». John W. Babiak réfute l’invitation du maire à se porter candidat tout comme les allégations quant à son intérêt politique.

D’avoir d’autres priorités que de se lancer en politique n’empêche pas les citoyens de vouloir voir à ce que leurs intérêts passent avant ceux des amis de l’administration…Et après l’élection, que ce soit l’équipe Cayer/Cantin ou l’opposition qui sera au pouvoir, lorsque j’entendrai des histoires de favoritisme et de manque d’éthique, je n’hésiterai pas à m’exprimer aux séances du conseil…et à faire des plaintes aux autorités gouvernementales si les agissements des élus sont douteux», promet-il.


Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Un retour aux archives

Quelques extraites de nos archives:

10 mai 2003
Paroles du conseiller à l’opposition, Dominic Cayer, représentant du parti Vrai Bainville:

“Contrat accordé à une firme avec des liens politiques avec le parti en pouvoir.”…. “Le président (de la firme de communications) est organisateur d’élections municipales biens connu.”*

“Il existe bien plus que deux cabinets de communication spécialisés en affaires. Pourquoi s’être limité à deux? »
Une vingtaine de firmes auraient pu faire une proposition.”*

“On arrive a des montants juste en-dessous du montant prescrit par la loi. (95 000 $) “*

“Les villes accordent en moyenne des contrats pour apporter du soutien à leur service de communications qui oscillent entre 15 000 $ et 40 000 $ en matière de déboursés annuels.”*

“Pour moi c’est un scandale”*

Article-Cayer-1-1

Plus ça change, plus c’est pareil.

Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Est-ce que le directeur général avait l’autorité d’initier la requête de la ville de Blainville contre le Commissaire au lobbyisme?

On a lu dans les journaux récemment que la Ville de Blainville a initié une requête contre le Commissaire au lobbyisme afin de bloquer des demandes de documents qui concernent l’exécution des contrats de service entre Dominic Cayer et ses entreprises. Les demandes étaient afin de vérifier l’application des dispositions de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme.

Pendant la période de parole au public à la séance du conseil du 25 août, lorsqu’il a été questionné par un citoyen, le maire Cantin, après avoir contourné la question pendant une dizaine de minutes, a admis qu’aucune résolution n’a été passée par le conseil de la ville pour autoriser cette requête et que c’est le directeur général de la ville lui-même qui a mandaté les avocats.
Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Selon de documents déposés à la cour par la Ville: Dominic Cayer sous enquête depuis 2007 et la Ville tente d’arrêter les démarches

J’ai eu l’occasion de passer un peu de temps au palais de Justice de St-Jérôme cette semaine. En faisant un peu de recherches, j’ai trouvé un document fort intéressant.

Selon une requête déposée par la Ville de Blainville à la cour Superieure, la Ville déclare que Dominic Cayer, conseiller de François Cantin et l’ex-chef de son parti politique, est sous enquête par le Commissaire au Lobbyisme depuis le printemps de 2007.

Mais ce qui est étonnant est que depuis septembre 2007, la Ville de Blainville semble mettre énormément d’efforts pour ne pas coopérer avec l’enquête.

Pour lire plus cliquez ici »

Commentaires

Le proprio de Tapage Communication: un des dirigeants du parti politique Vrai Blainville en 2006

Suite à la demande d’un lecteur assidu de notre blogue (RD) qui nous demande d’être plus transparent avec les sources de certaines informations, nous publions un document que nous avons obtenu de la Ville de Blainville.

Le document, le Rapport d’activités du trésorier au conseil municipal des partis politiques, qui a été obtenu par l’entremise d’une demande d’accès à l’information, démontre des deux partis politique de Blainville en 2006. Dans le cas du parti Vrai Blainville les dirigeants sont Marc Roy et Dominic Cayer.

Tmp Unicode Low

Il est à noter que le document à été déposé au conseil de la Ville le 4 septembre 2007. Une copie conforme du document a été envoyée au Directeur Générale des Élections (DGE).

On se rappelle qu’en 2006 environ 1$ million a été accordé sans soumissions à des entreprises appartenant à Dominic Cayer, un des dirigeants du parti Vrai Blainville par le maire et les conseillers du parti Vrai Blainville.

Remerciements à RD pour son intérêt dans le blogue ainsi que ses suggestions pour l’améliorer.

Commentaires