Un centre récréoaquatique construit sur une fondation de tromperie et de manipulation de mots?

On remarque un article dans le journal La Voix des Mille-Îles qui nous informe que les citoyens de Sainte-Anne-des-Plaines ont manifesté leur désaccord avec le projet d’une piscine dans leur ville.

On voit aussi que la mairesse Catherine Collin (soeur de Marie-Claude Collin conseillère de la Ville de Blainville) utilise exactement la même approche que l’admistration Cantin à Blainville.

Comme dans le cas de Blainville on parle d’une étude faite par la firme L’Observateur. À Blainville, selon François Cantin « 80 % des citoyens interrogés se sont prononcés en faveur de la construction d’une piscine intérieure. » Selon la mairesse Collin, à Ste-Anne-des-Plaines c’était 85%.
Nous avons fait quelques demandes d’accès à l’information pour avoir le sondage de la Ville de Blainville ainsi que certains études. On vous présente nos conclusions en ce qui concerne le fameux sondage de la Ville de Blainville et le centre récréoaquatique de Blainville:

Est-ce qu’ils ont vraiment contacté 80% des citoyens de Blainville?

La réponse est : non
Mais ils ont contacté 300 personnes, sur une population blainvilloise de 46 493 (recensement Statistique Canada 2006).

Est-ce que le nombre de personnes interpelées était statistiquement suffisant?
La réponse est : oui.

Un sondage qui interpelle un échantillonnage de 300 personnes d’une population totale de 46 000 personnes sera considéré statistiquement acceptable. Un tel échantillonnage aura une marge d’erreur d’au plus 5.6% 19 fois sur 20.
Donc, aucun problème avec l’échantillonnage.

C’était quoi la fameuse question dans le sondage?

———————————–

« Diverses études et consultations récentes démontrent que la ville de Blainville aurait avantage à ajouter une piscine intérieure à ses équipements de loisir et sport.

Personnellement. Êtes-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable à un tel projet?

———————————–

En premier lieu, on doit s’interroger sur les « diverses études et consultations« .

Est-ce qu’il y a vraiment eu « diverses études » ?
La réponse est : non

Il y a eu une étude mais, il n’a même pas été mandatée par la Ville de Blainville.
En mars 2002, un rapport a été mandaté par Loisirs Laurentides et rédigé par Le Groupe DBSF. Ce rapport identifié le besoin d’une piscine intérieure pour l’ensemble de la MRC de Ste-Therese de Blainville.
Il n’y a aucune mention d’un besoin spécifique pour Blainville.

Est ce qu’il y a vraiment eu « diverses consultations » ?
La réponse est : non

Il y a eu une consultation avec le Groupe aquatique Mille-Îles Nord (GAMIN) lors de Blainville en sommet 2006. Les GAMIN, un club de nageurs a demandé à la Ville « d’évaluer la possibilité de construire une piscine ».

Aussi, le Gamin a demandé que la piscine soit « aux abords de la 640 afin de faciliter l’accès et utilisation » pour les 80% des nageurs dans le groupe qui ne sont pas des résidents de Blainville.

—————————————————————————–
Donc, pour résumer :
Est-ce que le nombre de personnes interpelées était statistiquement suffisant? Oui

Est-ce que la question était trompeuse?
– Diverses études?
Faux
– Diverses consultations?
Faux
– Une étude qui démontre le besoin d’une piscine intérieure à Blainville?
Faux
—————————————————————————–

Est-ce que l’Administration Cantin a été malhonnête avec la population en manipulant la vérité afin d’émettre un sondage favorable à la construction d’une piscine?

Est-ce que le Centre récréo aquatique de Blainville est construit sur une fondation de tromperie et manipulation?

Est qu’on s’est fait passer une petite vite de 15 $ millions avec des frais d’opération de 950 000 $ par année pour plaire aux obsessions d’installations sportives de notre maire?

À vous de tirer vos propres conclusions…..

Bonne chance aux citoyens de Ste-Anne-des-Plaines. On espère qu’il y aura peut-être un peu plus de transparence et d’ouverture à la vérité chez vous.

RSS feed for comments on this post

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.